Évolution amendes incivilité Cannes

Le Maire de Cannes, David Lisnard, s’est fixé comme objectif principal la lutte contre les incivilités.

Depuis son élection de nombreuses actions (campagnes d’affichage, réorganisation des services, distribution de cendriers, répression, etc…)ont été réalisées pour tenter d’endiguer les gestes nuisibles à la vie commune.

Les premiers signes de la mise en place de cette lutte contre les incivilités sont présents dans l’édition de l’été 2014 de Cannes soleil. En octobre de la même année un premier bilan « à six mois » est présenté, faisant état de plus de 5000 PV et rapports.

 Le magazine rendra compte de l’action des services de la ville en utilisant des petits encarts chiffrés faisant état des performances.

C’est le cas par exemple en mai 2015. le magazine nous informe que 400 interventions ont été réalisées depuis la mise en place du dispositif.

C’est à partir de janvier 2016 que le rappel de l’action de la police municipal se fera dans chaque numéro de Cannes soleil. 17 730 amendes ont été dressé depuis 2014. Tout porte à croire que la date de début du décompte est le début de la mandature soit avril 2014.

Basé sur ces chiffres, je vais vous présenter une évolution du nombre des contraventions au fur et à mesure des publications dans le magazine cannes soleil.

Évolution du nombre de contravention pour incivilité depuis avril 2014

Monsieur le maire et le conseil Municipal ont été élus en Mars 2014 avec une prise de fonction en avril 2014.

 

Analyse des données

En se basant sur le premier chiffre de la série, soit 17730 amendes dressées depuis 2014, cela permet d’extraire 1 chiffre : la moyenne mensuelle et quotidienne de PV dressé entre avril 2014 et janvier 2016.

Moyenne mensuelle : 805 PV

Moyenne quotidienne : 26 PV

A savoir, le nombre des agents municipaux attachés à la police municipale en avril 2016 était de 243. Il est évident que les attributions de la police municipale sont nombreuses ( gestion des marchés, surveillance des lieux publics, encadrement des manifestations, sécurisation des sorties d’école, obligations protocolaires…). Le chiffre des effectifs présents sur le terrain quotidiennement à des fins de répression n’est pas connu, mais pour être le plus honnête possible je pense que sur un effectif total de 243, 10 d’entre eux, chaque jour, se voient confiés ces missions.

Moyenne mensuelle par agent : 80,5 PV

Moyenne quotidienne par agent : 2,6 PV

La simple mention d’un nombre total de PV chaque mois est utile en terme de communication, mais au final, il ne s’agit que d’un chiffre qui ne fait que grossir jusqu’à l’infini. Une fois que l’on entre dans les dizaines de millier on ne peut que s’apercevoir que le chiffre augmente d’un mois sur l’autre.

Voici à quoi ressemble la courbe de croissance du nombre de PV

Par contre, il est plus intéressant de travailler avec le nombre de PV mensuel dressé. Dans le graphique suivant on se rend compte que globalement, le nombre de PV mensuels est passé d’environ 900 par mois à plus de 1500 par mois, soit 66% d’augmentation.

Ce graphique illustre également un baisse du niveau des contraventions entre octobre 2016 et mars 2017. Cette diminution est à lier a l’inondation dramatique qui a touché Cannes et ses habitants. A juste titre, la municipalité a demandé à ses agents verbalisateurs de lever le pied pour permettre à la population de nettoyer, vider, jeter, tout ce qui avait été touché par cet événement extraordinaire. Cette période a duré 4 mois. Une fois que les choses ont retrouvé un semblant de fonctionnement normal (tous les stigmates n’avaient pas encore disparu en avril 2017), la police municipale a retrouvé son entrain pour poursuivre la croissance du nombre d’amende dressées. Le record absolu a été atteint en septembre 2017 avec plus de 1900 contraventions rédigées.

Une remarque tout de même, ce graphique a été réalisé à partir des données produites par le magazine Cannes soleil, je n’ai pas trouvé de données pour juin 2017, j’ai donc divisé par 2 la variation entre mai et juillet. De même en période estivale, juillet août, il n’y a qu’une publication pour deux mois. Pour ces périodes, j’utilise la variation entre juillet et septembre que je divise par 2 pour les deux mois. Vous avez donc et ligne « plates » pour ces mois.

On notera l’augmentation importante du nombre d’amendes mensuelles entre janvier 2016 : 805, par rapport à novembre 2017 : 1604. C’est une augmentation proche de 100%!!

Cela montre clairement une volonté de mobiliser les agents de la police municipale pour réprimer les incivilités.

Des chiffres compliqués à analyser

Les chiffres donnés dans le magazine Cannes soleil servent principalement à communiquer sur l’action des services municipaux, sur le respect des engagements de la municipalité. Cet objet conduis à un biais informatif important. L’importance n’est pas d’informer, mais de convaincre ou de persuader.

Par exemple, lorsque Cannes soleil va commencer à communiquer mensuellement sur le chiffre des amendes, ce nombre présentera l’ensemble des amendes dressées, mais peu souvent le détail de celle-ci. En outre, ce nombre n’est jamais mis en perspective avec le nombre des agents de police municipale. Enfin, ce chiffre n’a été donné qu’à partir du moment où le volume d’amende a dépassé la dizaine de millier pour avoir un effet choc sur la population.

La mise en perspective temporelle pêche également. Par exemple, dans l’encart présenté plus haut, il était question de 400 interventions. Ce chiffre impressionnant a du mal a garder son caractère lorsque l’on prend en compte que le dispositif est en place depuis 300 jours, rapportant le nombre d’intervention à 1,3 interventions par jour.

Un combat difficile

Malgré toute l’énergie déployée parle le maire et le conseil municipal pour lutter contre les incivilité, la tâche est rude. Malgré un budget de fonctionnement important, une volonté apparente, c’est toute une société remettre sur un chemin laissé à l’abandon par l’État les autres collectivités locales et les municipalités précédentes. Les mauvaises habitudes ont été prises et il faudra certainement plus d’un mandat à David Lisnard pour espérer avoir un impact significatif.