Platane des allées

Sic transit gloria mundi, avait inscrit mon père dans son local de jardinier (je pense qu’il parlait des propriétaires du domaine où il travaillait qui se succédaient rapidement).

En l’occurrence, la gloire du monde qui est passée est un platane qui avait pour résidence les Allées à Cannes. Plusieurs dizaine d’année passée là à ombrager les promenades des estivants et à donner du travail aux balayeurs à l’automne, mais aussi aux installeurs de guirlandes de noël. Je ne sais pas, du coup à quoi vont être attachées les guirlandes cette année.

Quoiqu’il en soit, la ville de Cannes à signer le bon de fourniture de travaux de la société d’élagage qui a abattu cet arbre magnifique.

Je passais par là ce matin là et, ne sachant pas que j’assistais à la mise à mort du végétal (je pensais juste à une « taille d’automne »), j’ai filmé la scène. J’adore voir la technique d’hommes effectuant des tâches qui me paraissent compliquées.

Le lendemain, lorsque je passais et constaté que ce beau platane avaient été remplacée par du béton, j’ai compris que je m’étais trompé.

Les pigeons et autres oiseaux y trouvant refuge, pourront toujours trouver refuge dans les arbres voisin, I guess.

Enfin, je n’ose penser que cette décision d’abattage résulte de la seule demande du cafetier d’avoir plus d’espace pour installer une table supplémentaire. Franchement, Je n’ose même pas imaginer que le cafetier en question l’ait demandé. Sur son site internet il met en valeur sa terrasse « sous les arbres ». Je crois qu’il devoir demander à son rédacteur de revoir son annonce.

Cet article se veut en quelques sorte un hommage posthume à ce platane.

Voici quelques photos récupérée de ce platane endimanché.

Voici à quoi ça ressemble maintenant :

Tout de même, parce que j’ai fait la recherche et le calcul, la division du chiffre d’affaire par le nom de table, cela donne 45 000 euros.